Cristina TAVARES

Née au Portugal en novembre 1961 à Porto. Etudes de peinture à l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Porto. Obtient un diplôme de piano au Conservatoire de Musique de Porto. S’installe en France en 1983. Etudes à l’Ecole des Arts Appliqués de la Ville de Lyon. Travaille un an comme dessinatrice dans un atelier textile à Lyon. Se consacre exclusivement à la peinture à partir de 1990. Depuis 1996, collabore avec la chorégraphe Nathalie Delecroix (Compagnie Antares, Lyon). Intervient régulièrement en milieu scolaire.

 
EXPOSITIONS PERSONNELLES

1992 Galerie Atlântica, Porto, Portugal
1995 Galerie Le Lutrin, Lyon
1996 Conseil Général de la Haute-Savoie (Château des Ducs de Savoie), Chambéry
1998 Galerie Le Lutrin, Lyon (peintures et gravures)
Galerie Canvas & Companhia (José-Mario Brandao), Porto, Portugal
1999 Galerie Le Lutrin, Lyon
Galerie Emiliani, Dieulefit
2000 Galerie Le Lutrin, Lyon
2001 Collégiale Saint Barnard, Romans
Espace Visitation, Musée de Romans
Musée des Granges de Servette, Chens sur Léman / Douvaine, Haute-Savoie

 
EXPOSITIONS COLLECTIVES

1993 Présence Portugaise en France, Ministère de la Recherche et de l’Espace, Paris
Galerie Magellan, Paris – Assises de la Communauté Portugaise, Nanterre ­
1994 Galerie Arnoux, Paris
1996 Lyon, ville secrète, refuge des singuliers de l’art (Fort de Vaise, Lyon)
1997 Affaires de femmes, Hôtel de Ville, Bron – Jeux de cravates, Université de la mode
Lumière Lyon II, Lyon – Foire d’art contemporain, Zurich – Galerie Susie Brüner, Zurich
1998 Foire d’art « Outsider », New-York – Galerie Nicole Buch, Strasbourg
L’arrière-pays embrassé, Hôpital du Vinatier, Bron
            Viv’Art, Lyon (manifestation artistique à but humanitaire)
Salon d’Albigny-sur-Saône – Galerie, Clermont-Ferrand
Exposition de dessins, Salers
             Corps Accords, Galerie Véronique Smaghe/Simone Kervern, Paris
Palais de Bony, Lyon – Prieuré de Manthes
1999 Galerie Bleu du Ciel, Lyon
2000 Salon du Sud Est, Lyon

 
DECORS DE SPECTACLES

1996 « Humeurs », Compagnie Antares
1997 « Grand-mère Carmela », Compagnie Antares
2000 « La Trottinette rouge », Compagnie Antares

 
COLLECTIONS PUBLIQUES

Conseil Général de Savoie, Chambéry ­ Musée l’Art en Marche, La Palisse ­ Ville de Lyon

 
COLLECTIONS PRIVEES

Fondation Donation Renaud, Lyon ­ Collection Paul Dini, Villefranche-sur-Saône
France, Espagne, Portugal, USA ­

Vit et travaille à Lyon, 15 rue Pareille, 69001 Lyon, Tél : 04.72.00.84.48

Les grands-mères de Cristina Tavarès sont vieilles depuis la nuit des temps. Elles en portent les ténèbres dans le trait lourd qui les cernent, leurs corps grossièrement équarris, leurs postures accroupies de batraciennes en mutation terrestre.

Elles assument tout, en complicité sourde avec les bêtes et les racines. Clouées sur la croix, vases difformes de la condition humaine, elles perpétuent l’agonie indestructible. Déposées au pied du calvaire, elles redeviennent les génitrices obscènes et sacrées qui regardent passivement le bestiaire coulant entre leurs cuisses. De leurs ongles, elles récurent les carreaux de ménage.Cristina Tavarès, qui anime ce peuple de vieillardes à tout faire, arrive du Portugal où elle étudia à l’Ecole des Beaux-Arts et au Conservatoire de Porto. Plasticienne et musicienne. Raffinée et pénétrée des énergies de l’art populaire, celui des figures de conjuration conçues pour dompter les monstres du terroir. Elle a le savoir anatomique nécessaire pour conduire les déformations expressives, le goût du théatre et du décor pour mettre en scène, sur le papier ou la toile, son humanité élémentaire, le sens de l’austérité rugueuse pour tout contenir en monochromies brunes.Il arriva pourtant des éruptions de couleurs comme un carnaval en pays d’enfance. Alors Cristina Tavarès libère ses créatures d’exorcisme pour les faire entrer en conte, là où les hommes et les bêtes mènent le branle ensemble et délirent en commun.

Jean-Jacques LERRANT, 2000