Laurent VERNIER

 

Né le 20 octobre 1976 à Bourg en Bresse dans l’Ain.
J’ai passé mon enfance et adolescence dans l’Aude.
Pour les études je reviens en Rhône-Alpes sur Lyon, à l’école de Condé, pour passer un BT dessinateur maquettiste (1996). De 1996 à 1997 aux Beaux-Arts de Beaune (école préparatoire).
Puis de 1997 à 2002 aux Beaux-Arts de Valence, où j’obtiens le DNAP (diplôme national d’arts plastiques) puis le DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique).
J’ai commencé à exposer à partir de l’année 2009 partout en France :

Expositions personnelles :

2011- à la MAPRA, maison des arts plastiques Rhône-Alpes (Lyon)
2012- Exposition « Flash » dessins et peintures Galerie Gilbert Riou (Lyon)
2013- Invité à exposer à la Maison des Arts Contemporains de Pérouges (Ain)
2021- Exposition au musée des Granges de Servette

Expositions collectives

2011- Biennale 109 (Cité des arts, Paris)
Comparaisons (Grand palais, Paris)
Exposition collective à la galerie Gilbert Riou (Lyon)
2012- Exposition pendant la Manifestation internationale d’art contemporain de Puls’art au Mans -Vente aux enchères de dessins du Rotary Club Paris Notre-Dame
2013- Biennale 109 (Cité des arts, Paris)
THE ART DAY III (Lyon)
2014- Exposition collective Galerie Gilbert Riou (Lyon)
2015- Exposition de la Fonderie : « Real Dream » Fonderie Kugler (Genève)
Exposition Tohu Bohu série N°1 à la Galerie Xinhua (Paris)

« Le paysage est arrivé après une série sur l’autoportrait, comme un prolongement de celui-ci. Les paysages de l’Ain et du Jura sont devenus mes sujets d’étude : je cherche à donner un autre regard, une approche plus romantique et mystérieuse, faire aimer cette nature tout en essayant d’en garder la spécificité géomorphologique. En conséquence les titres que je donne sont descriptifs pour permettre d’identifier les lieux.

La manière de mélanger deux techniques, le stylo à bille et la peinture acrylique, est une façon de concilier des techniques et des approches différentes, de créer un équilibre et une harmonie esthétique.
J’assume par un dialogue pictural, l’héritage des peintres régionaux de l’école Franc-Comtoise et Lyonnaise. »