Estelle THAREAU

 

Maternité

 

 

Que ce soit par le biais du théâtre ou de la terre, je cherche depuis toujours à partager une émotion, quelque chose qui me fait vibrer et trouvera un écho chez l’un ou l’autre – les grilles de lecture sont multiples…
Notre monde a plus que jamais besoin de sens et de lien, et l’art répond pour moi à cette « nécessité intérieure ».
Ne pas transiger, ne pas faire les choses par facilité ou par opportunité, mais parce qu’il faut nourrir l’âme. L’exigence vient de l’intérieur, la technique vient ensuite, comme une recherche de solutions pour que cet élan se concrétise. Nous avons besoin de beau, nous avons soif de rencontre.
C’est la rencontre qui donne sens à mon travail ; rencontre qui me permet de découvrir une technique (ma pratique du raku, du raku nu, puis de divers enfumages sont fruits de ces échanges), rencontre quand je me propose de la transmettre (c’est l’objet des journées de stages et ateliers mises en place depuis 2009, la raison d’être aussi des interventions en milieu scolaire), rencontre avec ceux qui sont touchés par l’une de mes pièces lors des expositions …

Parcours

Depuis toujours attirée par diverses pratiques artistiques (peinture, sculpture sur bois, création de masques et de décors de théâtre, etc.), mon premier mode d’expression a été le théâtre.
C’est en 2002, à l’occasion d’un séjour de 20 mois à Montevideo (Uruguay) que je découvre le langage de la céramique, initiée par un passionné de son art, Marcello Perotti ; il m’oriente vers la sculpture, m’initie au tournage et me fait découvrir la technique du Raku.  Coup de foudre !… C’est depuis lors le mode de cuisson que je préfère..
De retour en France, je poursuis ma formation dans la région Lyonnaise, alternant cours, stage et recherche personnelle, parallèlement à l’installation de mon atelier…