Fritz STAGER

Né en 1917 dans le canton de Glaris (Suisse)

1942 Commence à peindre et développe les principes de l’Ecole de Barthélémy Menn
1950 Fonde la revue Gravia
1954 Enseigne la théorie du Bauhaus

 
EXPOSITIONS

1954 Exposition régionale ­ Genève ­ Winterthur ­ Bienne
1956 Exposition nationale ­ Bâle
1958 Groupe G8, Musée Rath ­ Genève
1962 Musée de Glaris
1968 Granges de Servette (masques)
1982 Galerie de l’Hôtel de Ville ­ Genève
1983 Maison des Arts ­ Thonon
1989 Galerie Niklaus Knöll – Bâle
Plusieurs expositions collectives avec la Société des Beaux-Arts (SBA) et la Société des peintres, sculpteurs et architectes suisses (SPSAS).

 

Fou du patrimoine de sa région, il décide en 1965 de perpétuer la sculpture traditionnelle des masques de carnaval.
Influencé par le surréalisme, il les réinvente, crée les siens, tout en restant fidèle à l’esprit qui trouve son origine à l’aube du XIX° siècle.
Ses passages fulgurants au Musée d’ethnographie de Genève, puis à la Télévision romande, parlent éloquemment pour lui.
Ce qu’il convient de souligner ici , c’est sa culture picturale. C’est elle d’ailleurs qui lui a permis de sculpter ses masques avec une telle finesse d’expression. On le sent d’ailleurs tout de suite : les masques de Fritz Stäger sont davantage que des masques.
Ses peintures – exposées elles aussi, ne l’oublions pas ­ présentent une synthèse entre le figuratif et le non-figuratif : un lyrisme construit.

Galerie « Connaître », mai 1985